isolation par soufflage de ouate de cellulose

L’isolation par soufflage pour l’isolation des combles perdus.

isolation par soufflage de ouate de celluloseLe soufflage de Ouate de Cellulose est un procédé d'isolation très efficace qui permet d'isoler des combles perdus non aménagés ou difficilement accessibles. Cette technique d'isolation peut être réalisée dans un habitat neuf comme dans une rénovation.

La technique du soufflage est un procédé industriel utilisé pour l’isolation des combles perdus des maisons neuves ou à rénover. À l’aide d’une machine à souffler (une cardeuse) la ouate de cellulose est projetée dans les combles sur toute la surface de manière homogène et très efficace.
Ainsi, la ouate couvre l’ensemble des espaces qu’un procédé en rouleaux ne pourrait pas couvrir.

L'isolation par soufflage de ouate de cellulose garanti la qualité de la continuité thermique et de l’étanchéité à l’air de la paroi, primordiale pour assurer une isolation pérenne de qualité et ainsi maîtriser les consommations d’énergie. Cette homogénéité de matière supprime ainsi les ponts thermiques et garantit une très bonne qualité de l’isolation.

L'isolation des combles perdus par soufflage ne génèrent aucune découpe, aucune chute. Elles permettent d’obtenir le plus haut niveau d’isolation.

 

 

isolation par insufflation de ouate de celluloseL’isolation par insufflation de ouate de cellulose dans les murs, les rampants ou sous un plancher.

L’isolation thermique par insufflation est adaptée aux maisons neuves comme aux rénovations. Cette technique consiste à remplir des « caissons » fermés telles que des cavités entre 2 parois ou celles d’un plancher. Elle a l’avantage de pouvoir s’infiltrer dans tous les recoins et traiter les ponts thermiques.

L'Entreprise Lefevre Oliver procède à l'isolation en insufflation par tuyau pour de longues cavités et en présence d’obstacles à l’intérieur de la paroi tels que gaines, tasseaux, ossature métallique… L'insufflation par buse permet une maîtrise plus facile de la densité et l’isolation des cavités étroites. Dans les 2 cas de figure, les orifices sont soigneusement rebouchés pour garantir l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau lorsque les parois sont parfaitement remplies.